Vous pouvez imprimer cette page pour un usage personnel. Pour un usage collectif, merci de demander une autorisation à l’auteur.

les citations

Tout article ou mémoire de recherche s’appuie sur des citations, qu’il convient d’utiliser à bon escient, d’introduire habilement, de citer correctement et dont il faut indiquer clairement la source, par un système de référencement approprié.

Bien entendu vous prendrez le plus grand soin d’éviter le plagiat.

<< 2. autres objets du texte | exercices >>

Du bon usage des citations

Dans un mémoire de littérature ou de civilisation on trouvera des citations de sources primaires (l’œuvre étudiée, un texte de loi) et de sources secondaires (ouvrages de critiques, commentaires de sources primaires).

Les citations sont des extraits d’articles ou d’ouvrages lus que vous insérez dans votre propre rédaction.

Note

Ce qui suit est largement emprunté à Beaud et à Guidère (voir Références).

Introduire les citations

Insérer efficacement et habilement une citation dans le fil de votre texte est tout un art. Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de lire et lire encore des articles et ouvrages du domaine de votre recherche pour y relever ce qui vous semble être de bons exemples de formulations introductives de citations. Pour l’anglais, consulter les deux principaux ouvrages de référence : MLA Handbook §2.7.1, Chicago Manual §10.1.

La présentation des citations dans le texte

Note.— Mes connaissances en langues étrangères ne me permettent pas de fournir d’exemples en allemand, breton et celtique. Les étudiants concernés par ces langues essaieront de rechercher par eux-mêmes des exemples correspondant à ceux que je fournis ci-après en anglais et en français, en notant soigneusement les divergences d’usage.

Observez les exemples suivants, extraits pour la plupart d’articles de la revue Cercles >>.

Exemple 1

Cat On A Hot Tin Roof, Tennessee Williams tells us in his notes for the designer, takes place in “the bed sitting room of a plantation home in the Mississippi Delta.”

He goes on to specify that the style of this room is somewhat unexpected. Why? Because “it hasn’t changed much since it was occupied by the original owners of the place, Jack Straw and Peter Ochello, a pair of old bachelors who shared this room all their lives together” ( Cat 13).

Il s’agit ici de citations extraites d’un ouvrage littéraire (source primaire). Notez comment le texte original cité est incorporé aux phrases de l’auteur de l’article. Le texte cité est composé en romain (pas en italique) et entre guillemets anglais (puisque l’ensemble du texte est dans cette langue).

Exemple 2

Par contre, l’entreprise partisane moderne telle qu’elle se dessine dès 1876 dans le camp radical est très souvent perçue comme incompatible avec l’individualisme tory. Qu’est-ce exactement que le Caucus radical d’après la Quarterly Review ? « A brute mechanical Juggernaut before which the Radicals insist that the three branches of the Legislature must prostrate themselves in blind submission ».

Dans ce texte en français, la citation en langue anglaise figure entre guillemets français. On aurait aussi bien pu utiliser des guillemets anglais.

Exemple 3

Catherine Orenstein writes: “In modern times, the wolf is the symbol of manhood, a womanizer (as the dictionary notes), and the patron saint of bachelordom. [He] exudes testosterone, and the wolf whistle, or sometimes a howl, is an almost universally recognized mating call” (Orenstein, 186-187). Later, she adds: “Taken to an extreme […] the manly wolf also carries associations of feral machismo and misogyny” (ibid. , 189).

Citations extraites d’un ouvrage de critique (source secondaire). Un passage du texte original de la première citation a été coupé : la coupure est indiquée par les points de suspension entre crochets carrés […]. Un passage du texte original a été modifié (un nom remplacé par un pronom) : la modification est signalée entre crochets carrés [He]. Pour une explication de Ibid. voir Exemple 10.

Exemple 4

Joseph Wood Krutch in Nation […], Shaw in The New Republic all sounded similar praise for Williams and for Streetcar. The play was not impervious to negative reviews, however, as Thomas Adler points out in his monograph The Moth and the Lantern,

What criticisms the early reviewers did register centered on three issues: the potentially shocking nature of Williams’s material, the seemingly loose way in which he structured it, and the apparently pessimistic stance he took toward human existence. (Adler 11)

George Jean Nathan, for instance, complained of the play’s “unpleasant” nature, etc.

Les citations des exemples 1 et 2 étaient des citations courtes, intégrées au corps de texte du document. Lorsqu’une citation dépasse 3 lignes, il s’agit d’une citation longue, qui doit apparaître sous forme d’un paragraphe mis en retrait (en général à gauche et à droite), sans guillemets. Même si le corps de texte du document est en interligne supérieur à l’interligne simple (1.5 ou double), un paragraphe de citation longue est toujours en interligne simple. Tout à la fin de cet exemple 3 vous remarquez qu’une citation courte peut parfois consister en un seul mot.

Exemple 5

Non seulement l’information possédée n’est pas une connaissance, mais la disponibilité ou l’abondance même de l’information peuvent annihiler le besoin ou le désir d’apprendre :

Le (télé)spectateur n’apprend pas parce qu’il apprend trop [...] Par la satisfaction qu’elle donne, par l’illusion de savoir qu’elle procure, l’information empêche d’apprendre (Reboul, 1980 : 24).

Citation longue en français dans un texte en français, comportant une coupure. Notez que la citation est introduite par une paraphrase anticipative.

Exemple 6

Once more, we can trust one of Browning’s famous-not to say notorious-speakers when he says, as the verbose narrator of Sordello , probably Browning’s most ill-famed and least-read poem, "[…] making speak, myself kept out of view, / The very man as he was wont to do, / And leaving you to say the rest for him." (I, ll. 15-17) The phrase "myself kept out of view" does not mean that the speaker, or the poet, is absent, but that he is not visible.

Pour les citations extraites de pièces de théâtre (en vers) et pour la poésie il convient de respecter la disposition typographique du texte original. Pour les citations courtes figurant dans votre corps de texte, utilisez la barre oblique / pour séparer les vers (comme dans l’exemple ci-dessus).

Exemple 7

DiYanni distinguishes theme as the meaning of a text from its mere subject or topic. He defines theme as “an idea or intellectually apprehensible meaning inherent and implicit in a work” (608; my emphasis), and/or as something that “we abstract” (86) from a text.

Exemple 8

Que les ordinateurs se voient attribuer un rôle de compagnon cognitif au même titre que les enseignants n’est pas très surprenant si l’on se souvient d’un certain nombre de propositions faites par les approches que nous avons qualifiées de « néo-cognitivistes » (c’est nous qui soulignons) :

Les dispositifs techniques sont des acteurs à part entière […] (Lévy, 1990).

Cognition and intelligence are not properties of an individual person but rather arise from interactions of a person with the surrounding environment (including other people and artifacts ) (Salomon, 1994).

Pour mettre en évidence un mot ou groupe de mots du texte original d’une citation, utilisez l’italique et précisez, entre parenthèses ou en note de bas de page  : "emphasis mine" ou "my italics" ou "my emphasis". En français : « c’est nous qui soulignons » ou « nos italiques ».

Le référencement des citations dans le texte

Toute citation doit être référencée de manière précise, afin que le lecteur puisse éventuellement la retrouver dans la source. Les manuels anglais disent : “Sources must be documented; works must be cited”.

Il existe deux systèmes concurrents de référencement des sources dans le texte d’un article de recherche : la note de bas de page et l’insertion dans le texte lui-même. Le premier système est traditionnel et ne subsiste plus guère actuellement que dans les articles de recherche du domaine littéraire. D’ailleurs, même le MLA Handbook, traditionnel sur bien des points, recommande maintenant l’usage du second système (In-text Parenthetical Citations).

Le système de référencement en note de bas de page sera vu dans le prochain point. Voici comment fonctionne le système de « références dans le texte ».

Exemple 9

Cat On A Hot Tin Roof , Tennessee Williams tells us in his notes for the designer, takes place in "the bed sitting room of a plantation home in the Mississippi Delta." He goes on to specify that the style of this room is somewhat unexpected. Why? Because "it hasn’t changed much since it was occupied by the original owners of the place, Jack Straw and Peter Ochello, a pair of old bachelors who shared this room all their lives together" (Cat 13).

Dans l’exemple 9, la source de la citation est un ouvrage littéraire (source primaire), clairement identifié par son titre complet (en italique) et son auteur (Prénom + Nom).

Note

L’absence de tout signe séparateur est contraire aux usages du français.

Exemple 10

Catherine Orenstein writes: "In modern times, the wolf is the symbol of manhood, a womanizer (as the dictionary notes), and the patron saint of bachelordom. [He] exudes testosterone, and the wolf whistle, or sometimes a howl, is an almost universally recognized mating call" (Orenstein 186-187). Later, she adds: "Taken to an extreme […] the manly wolf also carries associations of feral machismo and misogyny" ( ibid. , 189).

Dans l’exemple 10, le référencement de la source de la citation suit le même système, à cette différence près qu’il s’agit ici d’une source secondaire, identifiée par le nom de l’auteur de cette source, le critique ou le chercheur.

Remarque.— Notons enfin que dans les domaines des sciences et des sciences humaines et sociales on indique toujours la date de publication de la source (secondaire) à l’intérieur des parenthèses. Par exemple, selon les normes de l’APA (American Psychological Association) et celles de toutes les revues scientifiques francophones, la référence (Orenstein 186-187) s’écrirait (Orenstein, 2002, p. 186-187) en style APA ou (Orenstein, 2002 : 186-187), style utilisé dans l’exemple 5 (ci-dessus).

Important.— Dans votre note de recherche, vous devrez choisir une fois pour toutes de suivre le modèle du MLA Handbook ou celui de l’APA ou un modèle « français ». Vous ne devez pas changer de modèle en cours de route.

Le plagiat

Note

Ce paragraphe sur le plagiat a été intégralement emprunté à la brochure Le mémoire de maîtrise d’anglais, du département d’anglais, université Rennes 2.

Le plagiat — c’est-à-dire l’emprunt, la copie ou l’imitation non signalés — est une faute grave, qui peut conduire votre directeur de recherche à refuser la soutenance de votre mémoire. Le mémoire ou la note de recherche sont un travail personnel fondé sur l’honnêteté intellectuelle. Tout professeur reconnaît aisément les passages copiés, scannés à partir d’un livre ou directement prélevés sur Internet. Vous ne pouvez pas tout savoir, et l’honnêteté commence par là : si vous empruntez à d’autres des mots, des formules, des phrases, mais aussi des idées ou des démonstrations, il est indispensable de le signaler clairement, par des mentions explicites et des notes de bas de page. Ceci vaut aussi bien pour les généralités que pour des exemples particuliers. N’ayez pas peur des citations : le travail du chercheur consiste aussi à mettre à la disposition du lecteur des extraits significatifs des textes sur lesquels il s’appuie pour sa démonstration. Il existe généralement deux cas de figure : l’emprunt indirect et l’emprunt direct.

L’emprunt indirect

Si vous vous inspirez d’un auteur pour un développement général, un rappel historique ou l’esquisse d’une problématique, dites-le explicitement dans votre texte, en signalant par des notes de bas de page les ouvrages consultés. Vous pouvez parfaitement résumer des informations, un point de vue, une perspective générale qui ne sont pas les vôtres, mais il faut le dire.

L’emprunt direct

Si vous voulez citer directement un auteur ou une source, faites-le, en appliquant les principes décrits plus haut dans cette page.

Références

Beaud, Michel (1996). L’art de la thèse. Paris : La découverte.

Chicago Manual of Style (2003). 15th ed. Chicago : University of Chicago Press.

Gibaldi, Joseph (2003). MLA Handbook for Writers of Research Papers. 6th ed. NY : MLA.

Guidère, Mathieu (2003). Méthodologie de la recherche. Paris : Ellipses.

Sites Internet

Cercles (revue pluridisciplinaire du monde anglophone ). http://www.cercles.com/ >>
[Une grande variété d’articles en anglais et en français, tous consultables en ligne au format Acrobat PDF.]

Darling, Charles. A Guide for Writing Research Papers Based on Modern Language Association (MLA) Documentation http://webster.commnet.edu/mla/plagiarism.shtml >>
[Donne des exemples concrets de plagiat et des conseils pour l’éviter.]

Guidelines for the Presentation of Essays and Dissertations. University of Newcastle upon Tyne, GB. http://www.ncl.ac.uk/elll/undergrad/guidelines.htm >>
[Un exemple de consignes pour la rédaction de travaux de recherche dans le domaine des études anglaises.]

Lee, I. A Research Guide for Students. http://geocities.com/researchguide/ >>
[Un guide de la recherche en anglais très complet, avec quantité de liens.]

Warlick, David. The Citation Machine.
http://citationmachine.net/ >>

[Une astucieuse « machine » pour rédiger automatiquement des références au style du mla Handbook ou de l’apa.]

Writing Tutorial Services, Indiana University, Bloomington, IN http://www.indiana.edu/~wts/pamphlets/plagiarism.shtml >> 
[A propos du plagiat…]

<< 2. autres objets du texte | exercices >>